Un temps pour la transgression ? Parler normes et marginalités avec Valérie Piette

Auteur: 
Héloïse Husquinet
Date de publication: 
12/2017

Y a t-il des moments particuliers dans l’Histoire où la transgression des identités et des rôles de genre est rendue possible ? Il y a quelques mois, Valérie Piette, professeur d’histoire du genre et d’histoire de la colonisation à l’ULB, a collaboré à la mise sur pied d'une soirée organisée par le CVFE autour de la place des femmes en temps de guerre et d'après-guerre, en 14-18 et aujourd'hui. Dans la prolongation de cette première rencontre, nous avons eu la chance d’entamer avec elle une nouvelle discussion autour de ses sujets d’études et de ses réflexions.

Non, les # dénonçant le harcèlement de rue ne vont pas "tuer la séduction" !

Auteur: 
Floriane Namêche
Date de publication: 
12/2017

Traditionnellement, les filles sont éduquées dans la crainte de se faire attaquer par les hommes dans l’espace public. Toute leur vie, les femmes sont conditionnées à avoir peur des agressions à caractère sexiste quand elles se déplacent en rue. N’est-ce pas plutôt à ces comportements qu’il faut s’attaquer, comme le veulent les protestations de femmes de plus en plus nombreuses et les dénonciations collectives de ces derniers mois ?

Femmes & santé - violences obstétricales, maternité et self-help

Auteur: 
Florence Laffut
Date de publication: 
12/2017

Les violences gynécologiques et obstétricales dénoncées aujourd’hui témoignent de la persistance de la domination masculine, qui se traduit aussi par un contrôle puissant de la médecine sur la vie des femmes, de leur naissance à leur mort, en passant par la grossesse et la ménopause. Pour se réapproprier leur corps et les questions liées à leur santé ou à la maternité, les femmes s’impliquent dans des recherches, dans des réflexions et des pratiques collectives, critiquant et subvertissant un pouvoir patriarcal qui se perpétue à travers les institutions.

Le genre : outil d'analyse sociologique. Quels apports scientifiques et militants?

Auteur: 
Bérengère Marques-Pereira
Date de publication: 
12/2017

L’expression « violences de genre » s’est banalisée dans le monde associatif et institutionnel pour évoquer –notamment- les violences faites aux femmes. Mais le concept de genre dans sa complexité, en tant que rapport de pouvoir et en tant qu’outil d’analyse critique, reste pour beaucoup méconnu. Quelle est l’histoire de cette notion ? Quelles relations entretient-elle avec les mouvements féministes ? Existe-t-il vraiment une « théorie du genre » ? Quel lien entre genre et rapports sociaux de sexe ? Pourquoi utiliser le mot genre au singulier plutôt qu’au pluriel ?

L'université peut-elle être un laboratoire du concept de genre ? Entretien avec Claire Gavray

Auteur: 
Héloïse Husquinet
Date de publication: 
12/2017

En septembre 2017, un master de spécialisation en études de genre a ouvert ses portes en Belgique francophone. Réunissant plusieurs universités belges et plusieurs disciplines, ce master propose un panel de cours mettant le genre au centre de leur analyse. Claire Gavray, sociologue à l’Université de Liège et titulaire d’un cours sur l’analyse transversale de genre, est l’une des pionnières de ce projet de master et de sa matérialisation. Son témoignage nous éclaire sur les utilisations du concept de genre, les limites et les enjeux de son institutionnalisation.

Quand le féminisme catalyse les luttes. De la Women's March à L'Internationale féministe

Auteur: 
Héloïse Husquinet
Date de publication: 
11/2017

Le 21 janvier 2017, des milliers de personnes envahissaient les rues de centaines de villes, aux quatre coins du monde. La mobilisation pour la Women’s March on Washington organisée en réaction à l’investiture de Donald Trump a largement dépassé le cadre de la capitale américaine et a reçu l’adhésion de nombreux mouvements sociaux. Ce ne sont pas seulement des Américaines qui ont réagi à l’appel lancé par les organisatrices de la marche, mais des individus de tous les âges, genres, origines ethnique et sociale, unis autour de revendications communes.

Avantages et limites d'une classification : l'exemple des violences conjugales

Auteur: 
Jean-Louis Simoens, avec Anne Delépine et Roger Herla
Date de publication: 
11/2017

Cette analyse s’inscrit dans un questionnement plus général des pratiques d’étiquetage et de catégorisation des faits et des personnes, en particulier dans le domaine des violences conjugales. Dans ce texte, nous nous appuyons sur l’exemple de la typologie de Johnson pour réfléchir aux effets -espérés ou plus regrettables- d’une classification des violences. C’est notamment l’occasion de souligner les tensions entre d’une part la démarche de classification et, d’autre part, l’analyse socio-politique et genrée.

Contre la notion de profil-type : défense d'une approche politique des violences conjugales

Auteur: 
Roger Herla
Date de publication: 
10/2017

Il est tentant de vouloir déchiffrer le monde et les relations sociales via l’analyse de la psychologie des personnes et des responsabilités individuelles. Après tout, il semble que ce soit le niveau de réalité auquel on ait le plus facilement accès. Celui, également, qu’on a le plus de chance de transformer.

«Un entrainement à être, à commencer, à partir de quelque chose ou de quelqu'un et non le dos au vide". Penser la transmission avec Françoise Collin

Auteur: 
Héloïse Husquinet
Date de publication: 
10/2017

Emissions radio, sites, journaux, blogs : on assiste en ce moment à une floraison d’initiatives destinées à mettre en valeur les actions ou les œuvres féminines et féministes d’hier et d’aujourd’hui. Dans un texte fondateur publié en 1986 dans les Cahiers du GRIF, la philosophe belge Françoise Collin a mis en lumière l’importance de la transmission d’un héritage féministe – c’est-à-dire d’un d’héritage de luttes, d’expériences, de savoirs et de pratiques récoltés et amassés par les femmes de génération en génération, mais aussi d’une mémoire du vécu des femmes.

"Qu'avaient donc fait nos mères [...] ? Elles se poudraient le nez ? " Histoire des femmes et usages du passé

Auteur: 
Héloïse Husquinet
Date de publication: 
10/2017

Pourquoi les femmes semblent-elles si peu présentes dans l'Histoire ? Quels sont les enjeux politiques de l’écriture de l’Histoire et de la reconnaissance de la mémoire ? Cette analyse s'interroge sur les usages du passé et la possibilité de trouver dans l'Histoire des germes d'inspiration pour critiquer le présent et imaginer l'avenir. Perspective essentielle pour tout processus d'individuation – et pour l'émancipation des femmes.