S’approprier son pouvoir d'autoformation, condition de l'émancipation intellectuelle

Auteur: 
Anne Delépine
Date de publication: 
09/2017

Le postulat de l'égalité a motivé les luttes féministes. Les inégalités persistent, les violences faites aux femmes sont dénoncées mais ne faiblissent pas. Que propose la démarche féministe en éducation permanente pour contribuer à l’émancipation des femmes malgré le caractère systémique des inégalités sexistes ? Comment un engagement professionnel au sein d’un collectif féministe nourrit-il l’enjeu de l’émancipation de femmes ?

Le discours masculiniste : l'apologie de la domination masculine et autres idées réactionnaires

Auteur: 
Anne Delépine
Date de publication: 
09/2017

Identifier clairement le masculinisme permet de comprendre qu’il s’agit là d’un mouvement réactionnaire, composé d’activistes, une des formes les plus virulentes de l’antiféminisme. Le discours masculiniste critique les « excès » du féminisme et les « dérives » d’une société devenue égalitaire. Il est relayé dans différentes sphères influentes et récolte une certaine sympathie. Le décortiquer pour mettre à jour ses contradictions est salutaire.

"Toute l'idée de la mer est dans une goutte d'eau" : le militantisme féministe d'Amérique latine comme exemple ? Focus sur la mobilisation du 8 mars en Uruguay

Auteur: 
Héloïse Husquinet
Date de publication: 
04/2017

Dans le sillage des manifestations féministes qui se sont multipliées ces derniers mois et dans la continuité des actions contre les féminicides organisées par le mouvement Ni Una Menos en Amérique latine depuis 2015, une mobilisation féministe de grande ampleur a eu lieu le 8 mars 2017 en Uruguay. Revenir sur cet événement par l’intermédiaire d’un entretien avec une belge féministe émigrée à Montevideo permet de questionner les raisons et les conditions du succès de cette mobilisation tout en interrogeant parallèlement nos propres pratiques associatives et militantes.

Sexisme dans la presse : analyser et dénoncer

Auteur: 
Roger Herla
Date de publication: 
04/2017

Par les représentations qu’ils choisissent de véhiculer, les médias de masse jouent un rôle important dans le maintien ou non des stéréotypes de genre. Ils ont par conséquent un impact sur l’évolution des inégalités entre femmes et hommes et sur les violences qui en découlent. Aux citoyen-ne-s et aux associations d’exercer leur vigilance afin de lutter contre la banalisation de propos sexistes dans les médias. C’est ce que nous désirons faire dans cette analyse, notamment en décortiquant un article de presse particulièrement révoltant.

La légitime défense différée et le syndrome de la femme battue feront-ils reculer la violence conjugale?

Auteur: 
Anne Delépine
Date de publication: 
03/2017

Les notions de légitime défense différée et du syndrome de la femme battue ont fait grand bruit dans les médias français à l’occasion des deux procès condamnant Jacqueline Sauvage, femme battue qui a tué son mari en septembre 2012, et puis de la grâce présidentielle qui lui a été accordée en décembre 2016. Elles ont été présentées comme des revendications féministes et suscité une proposition de loi qui amenderait la notion de légitime défense en droit français.

Battre les cartes, échanger les places, partager les savoirs. Immersion dans un groupe d'éducation permanente.

Auteur: 
Héloïse Husquinet
Date de publication: 
12/2016

Les Batelières de l’Espoir préparent une animation publique sur le thème des violences conjugales. Invitée à participer à leurs réunions, l’auteure de cette analyse a eu l’occasion d’observer les étapes successives et l’aboutissement d’un processus d’empowerment féministe. Ce fut aussi l’opportunité pour elle de réfléchir aux modalités de transmission d’un savoir engagé, ainsi qu’à sa place de chercheuse dans le champ de l’éducation permanente.

Humaines à part entière : penser la violence des femmes pour questionner l'ordre social et bouleverser les frontières de genre

Auteur: 
Héloïse Husquinet
Date de publication: 
12/2016

La question de la violence agie par les femmes est sensible. Objet d'intérêt croissant au sein des recherches universitaires, elle concerne le milieu associatif qui y est confronté concrètement. À travers la vulgarisation de l’ouvrage Penser la violence des femmes, il s’agit ici de poser le premier jalon d’une réflexion de longue haleine, de lancer des pistes et des questionnements, tout en défendant le point de vue d’une association féministe opposée à la violence, mais concernée directement par ce sujet délicat.

COL4/2006, dix ans après : la vision du CVFE

Auteur: 
René Begon
Date de publication: 
12/2016

La circulaire COL4 définissant la politique criminelle fédérale en matière de lutte contre les violences intrafamiliales existe depuis 10 ans. A cette occasion, certaines modifications y ont été apportées et elle a fait l’objet d’une évaluation statistique. Après avoir rappelé l’esprit et les objectifs de la COL4 initiale, nous livrerons les observations que les intervenantes psychosociales/juridiques du CVFE retirent aujourd’hui de leur expérience depuis l’entrée en vigueur de la circulaire.

Ethique de la sollicitude et approche féministe de la violence conjugale

Auteur: 
Anne Delépine
Date de publication: 
12/2016

Comment certains concepts développés par la pensée féministe sont-ils mis au travail dans un groupe de femmes qui étudie la violence conjugale ? L’éthique de la sollicitude (le care) apporte une illustration de la valeur pédagogique des idées féministes. Manipuler ces idées permet aux femmes de déconstruire des représentations et des mythes qui pèsent sur leurs choix existentiels.

Face à la violence conjugale, que peut l'espoir?

Auteur: 
Les Batelières de l'Espoir, avec Marie-Jo Macors et Anne Delépine
Date de publication: 
12/2016

‘Une parole d’espoir’ est un spectacle créé par un groupe de femmes confrontées aux violences conjugales et/ou intrafamiliales dans leur parcours de vie. Motivées et autodidactes, elles ont discuté entre elles et exploré la littérature sur le sujet. Puis elles ont mis en forme ce qu'elles ont appris de façon à permettre à d'autres d’identifier la violence subie, de reprendre du pouvoir et de se libérer.