Version imprimable

Quels sont les principes qui guident la rédaction des analyses et études du CVFE ?

Nos publications, analyses et études s’inscrivent dans le cadre de référence de notre association, en lien avec son objet social et ses enjeux, dans une perspective féministe et citoyenne. Un regard de genre traverse l’ensemble de notre travail éditorial.

Un regard de genre

Nos analyses et études s’appuient sur des enquêtes, des réflexions et des recherches réalisées à partir de nos pratiques d’intervention et de la connaissance de notre public-cible. Elles développent une analyse du contexte socio-économique et culturel sous l’angle du genre, de la critique des inégalités et des processus de domination, ainsi que de la déconstruction des stéréotypes. Elles sont particulièrement attentives aux impacts des mutations socio-économiques sur la vie des femmes en situation de précarité.

Quatre thématiques

Les domaines d’investigation de nos analyses et études s’organisent autour des quatre thématiques définies dans notre plan pluri-annuel en éducation permanente, à savoir : la lutte contre la violence conjugale et les violences intra-familiales, l’égalité entre les femmes et les hommes, la lutte contre l’exclusion socio-économique et culturelle des femmes et la lutte contre la fracture numérique.

Une optique féministe

Mais, pour chacune des thématiques, des angles de vue particuliers sont venus progressivement affiner et préciser les perspectives. C’est particulièrement vrai dans le cas de la violence conjugale, domaine pour lequel le CVFE s’est affirmé de plus en plus comme une référence, notamment vis-à-vis des pouvoirs publics et de la formulation de politiques spécifiques. Ainsi, l’approche de la violence conjugale se décline désormais dans ses rapports avec un certain nombre de sous-thématiques : la santé des femmes, le rapport avec la justice et les politiques criminelles, l’exposition des enfants et des adolescents à la violence conjugale, la problématique de l’immigration et du regroupement familial.

L’égalité entre les femmes et les hommes est abordée en tant que telle dans une optique féministe (critique du patriarcat, de l’androcentrisme, du déterminisme biologique, du masculinisme), mais également au niveau du travail (travail féminin, écart salarial, ségrégation professionnelle, segmentation du marché du travail, accès des femmes à des métiers non-traditionnels, etc.).

Des enjeux féminins

L’observation des faits de société nous amène aussi à traiter d’un certain nombre d’« enjeux féminins », comme la sécurité (marches exploratoires), le « gaspillage des savoirs », etc. L’analyse des mécanismes d’exclusion se focalise notamment sur la précarisation et les difficultés de logement des femmes. Dans le domaine des nouvelles technologies, nos analyses se penchent  sur la fracture numérique de genre (et notamment sur la place des femmes dans les métiers de l’informatique), mais aussi sur les logiciels libres.