Version imprimable
Auteur: 
Collectif
Date de publication: 
12/2013

Notre étude annuelle se penche sur le travail de l’équipe « Pré-Post Hébergement » du CVFE qui œuvre en faveur de l’empowerment des femmes victimes de violence conjugale à la recherche d’un logement. Pour ces dernières, il s’agit d’une étape cruciale qui les amène à sortir du cocon rassurant de la maison d’hébergement pour s’installer de façon autonome dans un logement dont elles sont locataires. Au-delà de l’aspect matériel et financier de la démarche d’installation, le travail d’«accompagnement psychosocial en logement» qui est réalisé par cette équipe envisage la situation des femmes accompagnées sous plusieurs aspects : dévictimisation, psychologie des personnes, estime de soi, insertion sociale, citoyenneté.

Après avoir décrit le travail de l’équipe « Pré-Post Hébergement » du CVFE, nous nous efforçons de situer cet «accompagnement psychosocial» dans la perspective plus large des "capabilités centrales" développée par l'économiste indien Amartya Sen et la philosophe américaine Martha Nussbaum, ainsi que de la description des différents types de pouvoirs au service de l'empowerment, qu'on doit à la féministe australienne Jo Rowland.

Notre étude ambitionne de jeter une passerelle entre une analyse théorique récente et nos pratiques de terrain, avec l'objectif d'expliciter de manière simple les principes du travail d'une équipe d'intervenantes sociales. Elle essaye également de placer le travail du CVFE dans un contexte politique de régression des droits fondamentaux où la notion positive de capabilité a tout à fait sa place.