Version imprimable
Auteur: 
Roger Herla, avec l'équipe
Date de publication: 
12/2018

La santé est un enjeu politique. Définir ce qu’est la bonne santé, décider de ce qui relève ou non de la maladie (mentale), en désigner les causes et choisir les soins appropriés : autant d’actions qui s’inscrivent dans des rapports de pouvoir et qui sont par conséquent porteuses de valeurs et d’une vision du monde. Or, à une époque où la tendance est plutôt à considérer le mal-être et la détresse comme des problèmes essentiellement individuels, il est essentiel de se donner les outils pour replacer les souffrances (qu’elles soient psychiques ou physiques) dans leur contexte social et ainsi « politiser la santé ». La thérapie féministe en est un qui mérite d’être découvert et partagé largement.