ONE : colloque sur la violence familiale et la maltraitance sexuelle infantile

Le Fonds Houtman (ONE) organise, en collaboration avec les quatre équipes soutenues sur les thèmes des violences intrafamiliales et de la maltraitance sexuelle infantile, un colloque le 24 octobre 2017 (inscription souhaitée avant le 6 octobre).

Parmi 4 équipes, celle formée par le CVFE de Liège, le SASJ de Verviers et l’Ulg.

La "légitime défense différée" et le "syndrome de la femme battue" feront-ils reculer la violence conjugale?

Qu’arriverait-il si toutes les femmes battues se faisaient justice elles-mêmes ?     

Cette fausse crainte  a fait surgir un débat en France au moment de la condamnation de Jacqueline Sauvage et de la grâce présidentielle qui lui a été accordée fin 2016. 

La légitime défense différée et le syndrome de la femme battue feront-ils reculer la violence conjugale?

Auteur: 
Anne Delépine
Date de publication: 
03/2017

Les notions de légitime défense différée et du syndrome de la femme battue ont fait grand bruit dans les médias français à l’occasion des deux procès condamnant Jacqueline Sauvage, femme battue qui a tué son mari en septembre 2012, et puis de la grâce présidentielle qui lui a été accordée en décembre 2016. Elles ont été présentées comme des revendications féministes et suscité une proposition de loi qui amenderait la notion de légitime défense en droit français.

Humaines à part entière : penser la violence des femmes pour questionner l'ordre social et bouleverser les frontières de genre

Auteur: 
Héloïse Husquinet
Date de publication: 
12/2016

La question de la violence agie par les femmes est sensible. Objet d'intérêt croissant au sein des recherches universitaires, elle concerne le milieu associatif qui y est confronté concrètement. À travers la vulgarisation de l’ouvrage Penser la violence des femmes, il s’agit ici de poser le premier jalon d’une réflexion de longue haleine, de lancer des pistes et des questionnements, tout en défendant le point de vue d’une association féministe opposée à la violence, mais concernée directement par ce sujet délicat.

Face à la violence conjugale, que peut l'espoir?

Auteur: 
Les Batelières de l'Espoir, avec Marie-Jo Macors et Anne Delépine
Date de publication: 
12/2016

‘Une parole d’espoir’ est un spectacle créé par un groupe de femmes confrontées aux violences conjugales et/ou intrafamiliales dans leur parcours de vie. Motivées et autodidactes, elles ont discuté entre elles et exploré la littérature sur le sujet. Puis elles ont mis en forme ce qu'elles ont appris de façon à permettre à d'autres d’identifier la violence subie, de reprendre du pouvoir et de se libérer.

Conscientisation féministe et éducation permanente

Auteur: 
Anne Delépine
Date de publication: 
12/2016

Cette analyse aborde les convergences entre l’éducation permanente des adultes et le concept de pédagogie féministe qui caractérise notre démarche d’animation de groupes de femmes confrontées à la violence conjugale. Telle qu’elle a été définie par les chercheuses, la pédagogie féministe a des caractéristiques qui se retrouvent assez nettement dans les actions d’éducation et de formation propres au champ de l’éducation permanente.

Précarité dans la relation conjugale

Auteur: 
Roger Herla
Date de publication: 
08/2016

La précarité est au cœur de notre époque et de nos sociétés « en crises ». Considérée par certains comme naturelle et féconde, elle est surtout selon nous problématique et révélatrice des inégalités entre humains. C’est le cas notamment quand les violences conjugales s’appuient sur une précarisation du quotidien et de l’intimité. Et la situation des femmes migrantes victimes de violences conjugales nous montre avec force qu’à chaque domination subie correspond sa précarité et que dominations et précarités interagissent en se renforçant.

Attribution et gestion des logements publics : pour une valorisation des savoirs des travailleurs sociaux et de l'expérience des premiers concernés

Auteur: 
Roger Herla
Date de publication: 
07/2016

L’accès à un logement, voire même à un habitat au sens fort du terme (c’est-à-dire à un logement à partir duquel nos différents besoins peuvent être rencontrés : vie sociale, professionnelle, culturelle, etc.) relève des droits sociaux fondamentaux en Belgique et dans l’Union Européenne. Il s’agit bien entendu d’une nécessité vitale en soi mais aussi d’une condition d’accès à d’autres droits tels que la liberté de mouvement, une gestion autonome de ses finances ou encore la reprise d’une formation .

Le Théâtre de la Renaissance reprend la pièce "Qui a crié au loup?"

Créé en janvier 2012 et repris ensuite en juin et en octobre de la même année, le spectacle théâtral « Qui a crié au loup ?» sera présenté le 13 mars 2014 au Centre culturel de Seraing par le Théâtre de la Renaissance.

Ce spectacle de création collective issu de la collaboration entre le Collectif contre les Violences familiales et l'Exclusion (CVFE) et la Compagnie "Projet Adakia" sera présenté dans le cadre de la 6e édition du festival "Femmes en état de guerre" (du 1er au 15 mars 2014).