Slut-shaming : un nouveau phénomène vieux comme le monde

Auteur: 
Florence Laffut, Florence Ronveaux, Virginie Godet
Date de publication: 
11/2014

La misogynie, le sexisme, le mépris des femmes ont toujours existé. Mais, quand les nouvelles technologies et les réseaux sociaux s’en mêlent, comme c’est possible aujourd’hui, le danger de harcèlement organisé n’est jamais loin. C’est ce qu’on va voir dans cette analyse qui se penche sur la version Internet de l’agression bête et méchante : le « slut-shaming », qu’on pourrait traduire par « chasse aux salopes ». Un sport délictueux très dangereux pour ses victimes !

Le tiers des femmes européennes a été victime de violence physique ou sexuelle

Auteur: 
René Begon
Date de publication: 
11/2014

Pour l'Agence européenne des Droits fondamentaux (FRA), les violences envers les femmes constituent un fléau qui n’est que marginalement dénoncé par les victimes. Pour évaluer avec plus de précision l’ampleur du problème, l’agence a mené au sein de l’Europe des 28 la plus vaste enquête mondiale sur les violences à l’égard des femmes disponible à ce jour.

Violence verbale : du coup de gueule au coup de poing!

A l’occasion de la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, qui aura lieu ce mardi 25 novembre, l’Institut pour l’égalité des femmes et des hommes (IEFH) lance la campagne nationale « La violence verbale aussi, ça fait mal ». En utilisant le slogan « Ça commence par un ‘Sale putain’, ça finit par un coup de poing », l’Institut attire l’attention sur les violences verbales et physiques commises sur les femmes.

« Se battre », le film de la rentrée associative des Grignoux

Les Grignoux avaient choisi le 16 octobre, veille de la « Journée internationale du refus de la misère », pour organiser leur rentrée associative sous le signe de la dignité, en projetant le documentaire Se battre, de Jean-Pierre Duret et Andrea Santana.Le hall du Parc

Pauvreté: les femmes, les enfants, les jeunes dégustent...

Ce 17 octobre, c'est la Journée mondiale du refus de la misère, qu'on pourrait aussi appeler de "lutte contre la pauvreté", car il ne suffit pas de refuser la misère pour qu'elle disparaisse.

Une occasion de rappeler quelques réalités dont il est peu probable que notre nouveau gouvernement fédéral se soucie le moins du monde, lui qui confond "lutte contre la pauvreté" et "lutte contre la fraude sociale" et qui laisse dire par un sinistre secrétaire d'état que tous les demandeurs d'asile sont des délinquants...

Menaces sur les droits acquis par les femmes

L'actualité récente montre que si les femmes sont capables de défendre leurs droits, elles ont aussi tout à fait intérêt à être vigilantes, car leurs adversaires ne sont pas toujours les premiers auxquels on pense!

Le CVFE propose actuellement deux offres d'emploi

Ces deux offres d'emploi sont les suivantes:

  1. Animatrice/animateur à mi-temps sous contrat à durée déterminée de 6 mois
  2. Technicien-ne de maintenance à temps plein en CDD

Plus d'info