Nos publications: analyses et études

Depuis ses débuts, le CVFE accompagne son travail sur le terrain de la lutte contre la violence et les inégalités dont les femmes sont victimes d’une démarche de réflexion qui se traduit dans des textes d’analyse. Grâce à notre moteur de recherche, on pourra pratiquer des requêtes par mots-clés ou par thèmes pour prendre connaissance de nos « études et recherches » et de nos « analyses ».

Politique éditoriale

Quels sont les principes qui guident la rédaction des analyses et études du CVFE ?

Nos publications, analyses et études s’inscrivent dans le cadre de référence de notre association, en lien avec son objet social et ses enjeux, dans une perspective féministe et citoyenne. Un regard de genre traverse l’ensemble de notre travail éditorial.

Apprendre les bases de la bureautique

Avec notre programme d'initiation à l'informatique, découvrez les principaux logiciels de bureautique, avec un ordinateur par personne et un accompagnement professionnel au rythme de chacune.

 La formation est accessible aux femmes, qu'elles soient ou non  demandeuses d'emploi. Elle est gratuite. Pas de défraiement. Une session par mois tout au long de l'année.

Le programme

Un emploi dans l'informatique ? C'est possible!

Avec la formation EXPLORE, découvrez l'informatique technique de manière pratique et simple, élaborez un projet professionnel en lien avec les métiers du secteur, exercez-vous dans un stage, apprenez des techniques de recherche-emploi

Programme

  • Module d'élaboration du projet professionnel: Affirmation de soi
  • Gestion du stress et travail en équipe
  • Bilan de compétences et découverte des métiers
  • Stage
  • Recherche active d'emploi
  • Module de démystification et d'initiation : Internet/Word/Excel
  • Système d'exploitation Windows, DOS et Linux
  • Architecture d'un ordinateur
  • Logique de programmation
  • Logique de fonctionnement d'un réseau
  • Conception de bases de données
  • Infographie et création de site
  • Anglais techni

Retrouvez confiance pour agir

Avec la formation LEA, affirmez-vous en toute sécurité, découvrez vos ressources et vos compétences, développez votre créativité, élargissez votre horizon personnel, social et professionnel

Programme

  • Module connaissance de soi et de ses ressources : estime de soi et affirmation de soi, Vie en groupe, Bien-être corporel, Connaissance des mécanismes de la violence, Expression créatrice, Système D
  • Module d'émancipation et d'ouverture : mon réseau social, culturel et professionnel, Egalité femme-homme, Droits des femmes
  • Module Parcours de formation et suivi individuel

Choisissez un métier pour votre avenir!

Avec la formation Orientation Professionn’Elles, découvrez vos compétences et savoir-faire, développez vos ressources, améliorez votre connaissance des métiers et du marché de l’emploi, exercez-vous dans un stage en entreprise, apprenez des techniques de recherche-emploi. En un mot: construisez votre projet professionnel!

Au programme, différents modules

  • Bilan et Orientation
  • Entraînement à l’affirmation de soi
  • Expression et communication
  • Informatique Pro-TIC
  • Projet professionnel
  • Stage en entreprise

Informations

  • Deux sessions par an (de février à juin et de septembre à janvier)
  • Une session s’organise sur 4 mois et demi à temps plein
  • Des séances d’informations sont organisées pour chaque session.

Des formations pour intervenir

Pour renforcer la sécurité des victimes, mais aussi celle des familles, deux « Pôles de ressources spécialisées en violences conjugales et intra-familiales » ont été mis sur pied avec le soutien du Gouvernement wallon. Ces « Pôles de ressources » proposent des formations pour les professionnels confrontés à la violence entre partenaires.

Les "Pôles de ressources"

Il existe deux "Pôles de ressources spécialisées en violences conjugales et intra-familiales" en Wallonie: à Liège et à La Louvière. Chacun des Pôles regroupe une association qui accueille les femmes victimes de violences conjugales (le CVFE à Liège et Solidarité Femmes et Refuge pour femmes battues à La Louvière), ainsi que l'association Praxis, qui travaille avec les auteurs de violences conjugales.

Processus de Domination conjugale et prévention

Mis au point au Québec, le Processus de domination conjugale (PDC) est une grille d’analyse des mécanismes de violence conjugale qui permet à des associations d’accueil de femmes victimes de violence conjugale et à des services d’aide aux auteurs de violence de travailler en concertation de manière à repérer et à prévenir les situations dangereuses au sein des familles.

Un modèle venu du Québec

Le Processus de domination conjugale (PDC) a été mis au point au Québec par Denise Tremblay, directrice d’une maison d’accueil pour femmes victimes de violence conjugale et Robert Ayotte, directeur d’un service d’aide aux auteurs de violence conjugale.

L’objectif principal du PDC est d’assurer la sécurité des victimes d’abord, mais aussi des autres membres des familles touchées par la violence conjugale ou intra-familiale.

Cycle de la violence et victimisation

La notion de cycle de la violence dans les couples a été introduite en 1988 par la psychologue américaine Leonor Walker et reprise ensuite par la chercheuse québécoise Ginette Larouche. Ce modèle permet d’appréhender la dimension temporelle des violences conjugales et d’expliquer comment s’instaure l’usure des repères et la victimisation. Dans ce modèle, le cycle de la violence se compose de quatre phases bien distinctes : la tension, la crise, la justification et la rémission ou lune de miel.

L'escalade la violence: un continuum

La violence s’installe progressivement dans le couple. Elle passe tout d’abord inaperçue, car les premières manifestations ne sont pas brutales et peuvent être confondues avec des preuves d’amour (jalousie, repli sur le couple, etc.) De la part du conjoint violente, la violence commence souvent par des agressions psychologiques, de l’isolement et du contrôle visant à réduire l’estime de soi de la victime. Apparaissent ensuite les agressions verbales, physiques et sexuelles.

Violence conjugale, violence de genre

Partout au monde, les femmes représentent l'immense majorité des victimes de violence conjugale: en ce sens, la violence conjugale est une violence de genre, sans doute la pire. En février 2006, une conférence interministérielle a adopté pour la Belgique une définition unique des violences conjugales. Depuis lors, cette définition constitue le cadre de référence des pouvoirs publics – tous niveaux confondus - en la matière.

Une violence de genre

La violence conjugale est une violence de genre : les femmes en sont les victimes à une écrasante majorité.