L'université peut-elle être un laboratoire du concept de genre ? Entretien avec Claire Gavray

Auteur: 
Héloïse Husquinet
Date de publication: 
12/2017

En septembre 2017, un master de spécialisation en études de genre a ouvert ses portes en Belgique francophone. Réunissant plusieurs universités belges et plusieurs disciplines, ce master propose un panel de cours mettant le genre au centre de leur analyse. Claire Gavray, sociologue à l’Université de Liège et titulaire d’un cours sur l’analyse transversale de genre, est l’une des pionnières de ce projet de master et de sa matérialisation. Son témoignage nous éclaire sur les utilisations du concept de genre, les limites et les enjeux de son institutionnalisation.

Quand le féminisme catalyse les luttes. De la Women's March à L'Internationale féministe

Auteur: 
Héloïse Husquinet
Date de publication: 
11/2017

Le 21 janvier 2017, des milliers de personnes envahissaient les rues de centaines de villes, aux quatre coins du monde. La mobilisation pour la Women’s March on Washington organisée en réaction à l’investiture de Donald Trump a largement dépassé le cadre de la capitale américaine et a reçu l’adhésion de nombreux mouvements sociaux. Ce ne sont pas seulement des Américaines qui ont réagi à l’appel lancé par les organisatrices de la marche, mais des individus de tous les âges, genres, origines ethnique et sociale, unis autour de revendications communes.

«Un entrainement à être, à commencer, à partir de quelque chose ou de quelqu'un et non le dos au vide". Penser la transmission avec Françoise Collin

Auteur: 
Héloïse Husquinet
Date de publication: 
10/2017

Emissions radio, sites, journaux, blogs : on assiste en ce moment à une floraison d’initiatives destinées à mettre en valeur les actions ou les œuvres féminines et féministes d’hier et d’aujourd’hui. Dans un texte fondateur publié en 1986 dans les Cahiers du GRIF, la philosophe belge Françoise Collin a mis en lumière l’importance de la transmission d’un héritage féministe – c’est-à-dire d’un d’héritage de luttes, d’expériences, de savoirs et de pratiques récoltés et amassés par les femmes de génération en génération, mais aussi d’une mémoire du vécu des femmes.

"Qu'avaient donc fait nos mères [...] ? Elles se poudraient le nez ? " Histoire des femmes et usages du passé

Auteur: 
Héloïse Husquinet
Date de publication: 
10/2017

Pourquoi les femmes semblent-elles si peu présentes dans l'Histoire ? Quels sont les enjeux politiques de l’écriture de l’Histoire et de la reconnaissance de la mémoire ? Cette analyse s'interroge sur les usages du passé et la possibilité de trouver dans l'Histoire des germes d'inspiration pour critiquer le présent et imaginer l'avenir. Perspective essentielle pour tout processus d'individuation – et pour l'émancipation des femmes.

Le Double Standard : un outil conceptuel pour les luttes sociales

Auteur: 
Coline de Senarclens
Date de publication: 
09/2017

Un comportement n’est pas perçu ni jugé de la même manière selon que son auteur.e est une femme ou un homme : c’est ce phénomène que désigne l’expression « double standard ». L’utilisation de ce concept permet de visibiliser cette injustice et de la dénoncer, première étape dans la lutte contre la discrimination qu’elle entraîne. C'est le point de vue stimulant que développe ici Coline de Senarclens, jeune écrivain et militante suisse avec laquelle le CVFE a collaboré en 2017 sur le thème du slutshaming.

Simone Veil: disparition d'une combattante du droit des femmes

Simone Veil, née Simone Jacob en 1927, aura connu une existence faite de tragédies et de combats qui s'est achevée hier à l'âge de 89 ans.

Avec Simone Veil, c'est une pionnière du combat féministe qui disparaît.

"Toute l'idée de la mer est dans une goutte d'eau" : le militantisme féministe d'Amérique latine comme exemple ? Focus sur la mobilisation du 8 mars en Uruguay

Auteur: 
Héloïse Husquinet
Date de publication: 
04/2017

Dans le sillage des manifestations féministes qui se sont multipliées ces derniers mois et dans la continuité des actions contre les féminicides organisées par le mouvement Ni Una Menos en Amérique latine depuis 2015, une mobilisation féministe de grande ampleur a eu lieu le 8 mars 2017 en Uruguay. Revenir sur cet événement par l’intermédiaire d’un entretien avec une belge féministe émigrée à Montevideo permet de questionner les raisons et les conditions du succès de cette mobilisation tout en interrogeant parallèlement nos propres pratiques associatives et militantes.

Battre les cartes, échanger les places, partager les savoirs. Immersion dans un groupe d'éducation permanente.

Auteur: 
Héloïse Husquinet
Date de publication: 
12/2016

Les Batelières de l’Espoir préparent une animation publique sur le thème des violences conjugales. Invitée à participer à leurs réunions, l’auteure de cette analyse a eu l’occasion d’observer les étapes successives et l’aboutissement d’un processus d’empowerment féministe. Ce fut aussi l’opportunité pour elle de réfléchir aux modalités de transmission d’un savoir engagé, ainsi qu’à sa place de chercheuse dans le champ de l’éducation permanente.

COL4/2006, dix ans après : la vision du CVFE

Auteur: 
René Begon
Date de publication: 
12/2016

La circulaire COL4 définissant la politique criminelle fédérale en matière de lutte contre les violences intrafamiliales existe depuis 10 ans. A cette occasion, certaines modifications y ont été apportées et elle a fait l’objet d’une évaluation statistique. Après avoir rappelé l’esprit et les objectifs de la COL4 initiale, nous livrerons les observations que les intervenantes psychosociales/juridiques du CVFE retirent aujourd’hui de leur expérience depuis l’entrée en vigueur de la circulaire.

Notre étude 2016: les mesures restrictives concernant le chômage, une forme de domination patriarcale qui s'attaque prioritairement aux femmes

Les femmes sont depuis toujours les premières victimes des mesures discriminatoires en matière de travail et de chômage. L'exclusion du bénéfice des allocations d'insertion, la dégressivité des allocations et les dérives de plus en plus inégalitaires du fonctionnement des CPAS, tout cela relève d'un système cohérent de domination patriarcale qui cible prioritairement les femmes les plus précarisées.