Affiche Journal de marie

Trop souvent, les victimes de violences conjugales n’osent pas parler de ce qu’elles vivent et ne portent plainte que dans une minorité de cas.

Partant de ce constat, depuis plusieurs années, la Wallonie, La Fédération Wallonie-Bruxelles et la COCOF mènent conjointement des campagnes de sensibilisation afin de lutter contre ces violences conjugales.

Cette année, les spots TV et radio de la campagne « Journal de Marie » sont à nouveau diffusés en novembre et en décembre avec comme objectifs:

-   d’encourager les victimes et les auteurs de violence conjugale à se
    reconnaître
comme tels;

-   de permettre aux victimes de réaliser qu’elles se trouvent dans un
    processus de violence conjugale;

-  d’informer les victimes, les auteurs, l’entourage et les professionnel
   du service offert par la Ligne Ecoute Violence conjugales
   (0800/30.030). Cette ligne assure une écoute gratuite et
   confidentielle 24h/24 et 7J/7
, grâce à la collaboration de Télé Accueil;

- encourager les victimes à activer leur capacité à rependre
   le contrôle de leur vie
, dans le respect de leur autonomie.

Pour de plus amples informations, nous vous invitons également à contacter le SPW : egalitedeschances [dot] actionsociale [at] spw [dot] wallonie [dot] beou au 081/323.203

Les documents de la campagne sont téléchargeables ici:

Par Floriane Jammot
Date: 14/11/2017 à 14:33

Bannière

Après dix années d’activité, les Pôles de ressources constitués de trois associations (CVFE, Solidarité Femmes et l’ASBL Praxis) ressentaient le besoin de marquer cet anniversaire par un temps d’arrêt sur un sujet capital lorsqu’il s’agit de penser la violence conjugale : la lecture genre.

Nous avons choisi ce sujet car aujourd’hui encore, celui-ci suscite beaucoup de débats et réactions auprès du public que nous rencontrons, notamment lors de nos missions de formations.

Lors de cette journée, nous avons ensemble questionné la notion de genre en donnant la parole à des expert.e.s auxquel.le.s nous avons demandé, à partir du point de vue qui est le leur, de répondre à cette question : LE GENRE, UNE LECTURE OBSOLÈTE OU ACTUELLE ? IDÉOLOGIQUE OU SCIENTIFIQUE ?

Ces expert.e.s de milieux très différents avaient comme point commun la lecture de genre dans chacune de leurs disciplines. Nous avons ainsi traversé le genre du point de vue de la sociologie politique, de la psychopathologie, de la recherche en psychologie, de la criminologie, en passant par la médecine légale. Un bien beau programme !

En pratique, nous souhaitions un moment à la fois convivial et riche en réflexions.

C’est pourquoi notre choix s’est porté sur l’alternance entre des apports théoriques sous forme de conférences, et des réflexions venant de discussions libres entre les collègues des équipes du CVFE, de Solidarité Femmes et de Praxis sous forme de courtes capsules vidéos. 

Enfin, afin d’y injecter un aspect festif, nous avons demandé à deux comédiens de la troupe Cortex de ponctuer le tout par des moments d’improvisation en lien avec les contenus.

C’est dans un cadre magnifique - l’ancien bassin de natation, baigné de lumière – que La Cité Miroir nous a accueilli et a rempli son rôle à merveille. De l’accueil matinal à la technique en salle, en passant par le repas de midi, la qualité était au rendez-vous, tout au long de cette journée qui a réuni pas moins de 230 participant.e.s venu.e.s de toute la Wallonie et de services variés.

Enfin, nous remercions chaleureusement les Ministres en charge et leurs représentantes pour leur présence et leur soutien. Nous remercions également le comité de pilotage des Pôles, à savoir Josiane Coruzzi, Anne Jacob, Marisa Giancane et Jean-Louis Simoens, ainsi que Cécile Kowal, Sabine Meer et Emilie De Dekker qui ont réuni tous les ingrédients nécessaires pour faire de ce colloque une véritable journée d’anniversaireS !

logos pôle des ressources

Vous trouverez les textes ainsi que les enregistrements audios des conférences de chaque intervenant. Nous vous invitons à les découvrir en cliquant sur les liens ci-dessous :

  •  Bérengère MARQUES-PEREIRA, Professeure de l'Université libre de Bruxelles, Science Politique. Présidente de l'ASBL l'Université des Femmes.
    " Le genre: un outil d'analyse sociologique. Quels apports scientifiques et militants? "

    Lire l'exposé.

    Écouter la conférence.

  • Benoît DARDENNE, Professeur de l'Université de Liège, Unité de recherche en Psychologie et Neuroscience cognitives.
    « Déconstruction des représentations de genre : l'exemple du sexisme positif »

    Lire l'exposé.
    Écouter la conférence.

  •  Raphaël GAZON, Psychologue clinicien et psychothérapeute. Directeur du Centre de Psychothérapie et Pratiques Spécialisées dans le traitement des troubles émotionnels à Liège.
    « Genres et psychopathologie : discussion et implications cliniques »

    Exposé en attente.

    Écouter la conférence.

  •  Charlotte VANNESTE, Docteur en criminologie, Maître de recherches à l'Institut National de Criminalistique et de Criminologie.
    « Analyse criminologique et lecture de genre en matière de violences conjugales : questions, enjeux et évaluations »

    Lire l'exposé.

    Écouter la conférence.

  •  Dr Nathalie ROMAIN-GLASSEY, Docteur en médecine légale, responsable de l'UMV du Centre universitaire romand de médecine légale et Maître d'enseignement et de recherche à la Faculté de Biologie et Médecine de l'Université de Lausanne.
    « Approche genrée en médecine légale : des faits et encore des faits ! »

    Lire l'exposé.

    Écouter la conférence.
  • Geneviève LESSARD, Ph.D, Professeure titulaire à l'Ecole de service social de l'Université de Laval. Directrice du Cri-Viff.
    « Quelle est la place du genre dans les recherches et les interventions en violence conjugale ? Entre réaffirmation et transformation »

    Lire l'exposé.

    Écouter la conférence.
Par Floriane Jammot
Date: 14/11/2017 à 09:49

 

cvfe" Presque 50% des hébergements, c'est l'enfant qui a été le moteur de la demande."

La RTBF nous a accordé un reportage radio.

À écouter ci-dessous:

https://soundcloud.com/cvfe/reportage-rtbf-cvfe

Par Floriane Jammot
Date: 08/11/2017 à 14:25

À l'occasion de la grande manifestation MIRABAL contre les violences faites aux femmes organisée le 25 novembre à Bruxelles, notre département "Animations et Sensibilisations" vous propose des ateliers de préparations réflexifs et créatifs.

Nous réfléchirons sur les revendications, pourquoi manifester, les manifestations dans le monde, la question de la sécurité dans les manifestations.

Nous crééerons aussi, ensemble, des slogans, des affiches, des symboles et des actions originales.

Quand? 

Les mardis 24 octobre, 7, 14 et 21 novembre 2017 de 13h à 16h.

Où?

CVFE asbl. Rue Maghin 11 - 4000 Liège.

Réservations:

Par téléphone au 04/223.68.18

Par e-mail: educperm [at] cvfe [dot] be

REJOIGNEZ-NOUS !

Par Floriane Jammot
Date: 03/10/2017 à 09:28

Le CVFE est signataire de l'appel à une grande manifestation le 25 novembre prochain à Bruxelles, contre toutes les formes de violences faites aux femmes, qui s'est baptisée MIRABAL, avec pour leitmotiv " Pas une de moins !"

Il y a pour l'instant 56 associations et mouvements de femmes de tout le pays qui s'activent pour que ce soit un évènement marquant, entendu par l'opinion publique et le politique.

La plate-forme « MIRABAL » privilégiera les formes festives, impertinentes, colorées, sur le modèle des mobilisations de femmes en Amérique du sud contre les féminicides ou aux Etats-Unis contre Trump.

Mobilisons-nous ce 25 novembre 2017 dans une grande manifestation nationale féministe !

Mirabal est une plateforme de mouvements féministes qui luttent contre les violences faites aux femmes.

Pourquoi Mirabal ?Les trois soeurs Mirabal étaient des militantes contre la dictature de Rafael Trujillo en République Dominicaine.

Pourquoi le 25 novembre ? Le 25 novembre 1960, elles furent brutalement assassinées sous les ordres du dictateur. L'ONU a choisi cette date comme journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes.

5 raisons de participer et d'adhérer à la manifestation MIRABAL :

  • Parce que les violences faites aux femmes s’exercent partout, tout le temps
  • Parce que tous les jours, des femmes risquent leur vie ou vivent les conséquences des violences subies…
  • Parce que trop souvent les plaintes ne sont pas prises au sérieux ou sont classées sans suite…
  • Parce que l’autonomie des femmes est fragilisée par les politiques d’austérité…
  • Parce que la violence à l’égard des femmes est fondée sur le genre, exercée sur les femmes parce qu’elles sont des femmes…

Les violences faites aux femmes, une responsabilité collective !

En Belgique aussi, rejoignons le mouvement qui grossit à travers le monde (« Ni Una Menos » en Amérique latine, « Non una di meno » en Italie, la grève internationale des femmes du 8 mars, …) pour dénoncer les violences faites aux femmes.

Infos pratiques :

Si vous êtes motivé-es à participer avec nous, notre département "Animations et Sensibilisations" vous propose des ateliers de préparation organisés tous les mardis après-midi du 24 octobre au 25 novembre. Contactez-nous à educperm [at] cvfe [dot] be

Si vous êtes une organisation, Mirabal invite votre organisation à promouvoir et/ou à prendre part activement à la préparation de cette manifestation.

Si vous êtes en accord avec cet appel, vous pouvez le signer au nom de votre organisation en écrivant à gtv [dot] vff [at] gmail [dot] com.  Cette signature vous engage à mobiliser largement (en parler autour de vous, diffuser les outils de communication sur le web, organiser/faciliter un transport depuis votre région).

N’hésitez pas à faire circuler l'affiche et le tract ci-dessous aux associations ou services actifs sur le terrain contre les violences faites aux femmes pour élargir la liste des signataires et obtenir ainsi une meilleure représentativité.

Rejoignez-nous aussi sur la page fb: https://www.facebook.com/mirabal.belgium/

Plus nous serons nombreux-ses, plus notre message et nos revendications auront du poids !

Tract A6 Mirabal 

Affiche A4 Mirabal

Par Floriane Jammot
Date: 28/09/2017 à 12:01