Version imprimable

Encourager les femmes à utiliser l'outil informatique en toute sécurité, mais aussi les orienter vers des métiers techniques de l'informatique : tels sont les axes de l'action du CVFE pour réduire la fracture numérique.

Lutter contre la fracture numérique

Fracture numérique : accès inégal aux nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC). La lutte contre la fracture numérique prend en considération l’enjeu de société que constitue l’alphabétisation numérique de toute la population. Outre les inégalités au niveau de l’équipement dont chacun dispose, la fracture concerne la maîtrise de ces outils techniques.

SOFFT, le centre de formation du CVFE, organise une filière de formation technique aux TIC pour les femmes : "Explore" . C'est aussi un opérateur du Plan mobilisateur wallon "PMTIC" pour l'initiation aux nouvelles technologies.

Promouvoir la place des femmes dans l'informatique

Bien que considérée comme un domaine à la pointe de la modernité, l’informatique constitue paradoxalement un des secteurs où la ségrégation professionnelle est la plus forte. En effet, en Belgique comme dans beaucoup de pays développés, la répartition des emplois du secteur de l’informatique entre les femmes et les hommes est très déséquilibrée : dans notre pays, 85% des informaticiens professionnels sont des hommes contre seulement 15% de femmes. Ce déséquilibre nettement défavorable aux femmes s’accompagne paradoxalement aujourd’hui d’une importante pénurie de main-d’œuvre : en 2007, la fédération Agoria estimait qu’il manquait en Belgique environ 13.000 informaticiens ou informaticiennes.

Une des manières de résorber cette pénurie ne serait-elle pas qu'il y ait plus de filles et de femmes dans les études en informatique et les professions qui y sont liées ? Cela peut sembler évident. On constate qu'il n'en est rien. Il s'agit pour les femmes d'une orientation "non-traditionnelle". Dès lors, il devient pertinent de les inciter par tous les moyens à s’orienter vers les métiers du secteur de l’informatique.

C'est cet objectif qu'a poursuivi le projet « Ada, Femmes et IT », un réseau fédéral belge qui a rassemblé plusieurs centres de formation du Nord et du Sud du pays pendant la période 2001-2008 : amener les femmes à s’intéresser davantage aux métiers de l’informatique et aux formations qui y mènent. Plus d’infos

Cf. Begon (René), Que sont-elles devenues ? Le parcours de 76 femmes ayant suivi une préformation en informatique technique chez SOFFT, à Liège, CVFE, 2008, pages 19-20.