Version imprimable

Un projet en partenariat axé sur l'exercice de la parentalité dans un contexte marqué par la violence conjugale

Sélectionné dans le cadre d'un appel à projets lancé par le Fonds Houtman, ce projet mené en collaboration avec le Service d'aide sociale aux justiciables (SASJ) de Verviers est centré sur la dynamique de la parentalité entre l'enfant et ses deux parents. En 2010, le CVFE et le SASJ de Verviers ont introduit un dossier dans le cadre d'un appel à projets du Fonds Houtman portant sur la "lutte contre la pauvreté et la précarité". Les objectifs poursuivis sont de deux ordres: mettre en place de façon structurelle un service d'accueil et d'accompagnement à la parentalité (c'est-à-dire familial) au sein du refuge du CVFE et développer une nouvelle méthode pour conseiller les professionnels confrontés aux familles touchées par la violence conjugale, en substituant un regard sur la parentalité à l'approche classique opposant auteurs et victimes.

Retenu en septembre 2011 parmi 92 dossiers de candidature, le projet "Parentalité et violence conjugale" repose sur l'hypothèse que les difficultés à exercer le rôle de parents que rencontrent les couples où s'exerce de la violence conjugale sont liées aux représentations que chacun des parents se fait de l'autre, ainsi qu'aux répercussions que ces représentations ont sur les enfants. Pour définir précisément ces représentations, les équipes de travail ont décidé de partir d'entretiens avec des femmes et des hommes confrontés à la violence conjugale, en utilisant un questionnaire élaboré conjointement. L'équipe du refuge recueillera les témoignages de victimes de violence conjugale en hébergement, alors que celle du SASJ-Verviers organisera des entretiens avec des auteurs de violence conjugale, dont certains sont emprisonnés.

Le Fonds Houtman est né en 1989 suite à un legs de M. Herman Houtman à l'Office de la Naissance et de l'Enfance (ONE), afin de favoriser le soutien à l'enfance en difficulté au sein de la Communauté  française de Belgique.